Pour lutter contre la déforestation et la raréfaction du bois naturel, beaucoup de fabricants de meubles ont recours au bois MDF. De quoi s’agit-il ? Quels en sont les avantages ? Quels peuvent en être les inconvénients ? On fait le point !

Qu’est-ce que le bois MDF ?

MDF est l’abréviation de l’expression Medium Density Fiberboard qui veut dire en français panneaux de fibres de densité moyenne. Il s’agit d’un bois artificiel aux allures de bois massif obtenu par séchage des déchets de bois recyclés auxquels s’ajoutent des substances chimiques. Le bois MDF est concentré en fibres à hauteur de 85 % par panneau. À vrai dire, le MDF n’est pas du bois à l’état brut, mais une matière issue du bois. Pour être classés dans la catégorie des bois MDF, les panneaux doivent avoir une densité dont la valeur est située entre 500 et 800 kg/m3.

Quels sont les avantages du bois MDF ?

Lorsqu’on compare le bois MDF aux autres variétés de bois naturels, on dénote certains avantages considérables. D’abord, l’aspect lisse du bois MDF est l’un de ses plus grands atouts. Il laisse une grande marge de manœuvre pour sa customisation. Ainsi, que ce soit pour la peinture, le vernissage ou le laquage, le rendu est uniforme sur toute la surface. De plus, toujours grâce à sa surface lisse, le bois MDF a une meilleure adhérence à la colle et les autres adhésifs. Ensuite, le bois MDF ne requiert pas l’utilisation d’un matériel spécifique pour sa découpe. Il est léger, facilement maniable et ne se brise pas à la découpe comme pourrait le faire le bois massif. Enfin, du fait de son caractère artificiel, c’est un matériau très économique en termes de coût d’achat. Il n’en demeure pas moins qu’il est fortement esthétique.

Quels sont les inconvénients du bois MDF ?

Le bois MDF ne présente pas que des avantages. Il a aussi des limites qu’il est important de souligner. Le premier inconvénient de ce matériau concerne son étanchéité. En effet, le bois MDF craint l’eau et l’humidité. Ce qui limite son utilisation exclusivement à l’intérieur. Aussi, le bois MDF est nettement moins rigide que le bois massif. Il contient également des substances chimiques qui exigent l’utilisation d’un matériel de protection lors de son maniement. Enfin, les rebords du bois MDF sont très fragiles et aqueux. De ce fait, ils tolèrent moins les vis, les coups ainsi que la peinture.

Pour conclure, le bois MDF est une alternative écologique pour substituer l’usage du bois naturel. Il présente plusieurs avantages qui sont tout de même contrastés par des inconvénients, lesquels ne sont pas irréversibles.

Laissez un commentaire